L’Italie, nouvel eldorado Fiscal pour les expatriés français ?

L’Italie, nouvel eldorado Fiscal pour les expatriés français ?

L’Italie a mis en place, depuis le début de l’année, des conditions fiscales avantageuses pour venir s’installer dans le pays. Des atouts qui pourraient séduire les retraités Français.

Envie de découvrir de nouveaux horizons au moment de la retraite ? Et pourquoi pas prendre la direction de l’Italie ? Au-delà de sa douceur de vivre, ce pays présente, depuis le début de l’année, un autre atout…fiscal celui-là. Dans le détail, la loi de finances pour 2019 limite la taxation sur les pensions retraite et sur les autres revenus de source étrangère à 7%. “Attention, pour en bénéficier, il faut s’installer dans une ville du sud de l’Italie qui compte moins de 20.000 habitants”, prévient Steve Jakubowski, avocat au sein du cabinet Avocats Picovschi. Huit régions du sud de la botte sont éligibles : la Sicile, la Calabre, la Campanie, la Sardaigne, les Pouilles, le Molise, la Basilicate ainsi que les Abruzzes. Si vous envisagez de poser vos valises à Naples, Rome ou Florence, ne comptez donc pas sur cet avantage fiscal. Autre restriction, la réduction de l’imposition est limitée à 5 ans. Au-delà de ce délai, les revenus sont imposés selon le barème progressif de l’impôt italien. Enfin, tous les retraités ne sont pas forcément concernés par cette mesure. Les fonctionnaires, sauf exception, ne peuvent pas en bénéficier. La raison ? L’article 19 de la convention fiscale entre la France et l’Italie précisant que les pensions versées par un État, une administration ou une collectivité territoriale “ne sont imposables que dans cet État”. Traduction : les fonctionnaires retraités français qui choisissent de s’installer en Italie verront leur pension imposée selon les règles fiscales françaises. Ils ne peuvent bénéficier du nouvel avantage fiscal italien que s’ils ont la nationalité italienne et à condition de ne pas avoir la double nationalité franco-italienne.

Cette nouvelle mesure pourrait attirer les retraités touchant une pension élevée et disposant d’un patrimoine confortable. “L’intérêt est surtout pour les ménages qui ont un revenu confortable, avec des taux d’imposition élevés, qui détiennent un portefeuille d’actions ou des actifs immobiliers, ou encore qui sont soumis à l’impôt sur la fortune immobilière”, détaille l’avocat. Au-delà de l’aspect financier, passer sa retraite à l’étranger ne s’improvise pas. “Si beaucoup de retraités envisagent cette possibilité, ils sont beaucoup moins nombreux à franchir le pas”, constate Alexis de Saint-Albin, directeur développement activités internationales du groupe Malakoff-Mederic-Humanis qui gère des caisses de retraite complémentaire pour expatriés et propose des couvertures santé pour les expatriés. Ce projet est souvent plus facile à concrétiser si les retraités ont des liens avec le pays dans lequel ils souhaitent s’installer. “Nous avons déjà certains clients qui sont d’origine italienne ou qui ont des attaches avec ce pays qui se posent la question de repartir vivre en Italie pour leur retraite”, illustre Steve Jakubowski.

La disposition fiscale que vient de prendre l’Italie en rappelle une autre, celle mise en place par le Portugal en 2009. “Elle est toutefois moins avantageuse, car au Portugal il est possible d’être exonéré d’impôt pendant dix ans sans avoir l’obligation de vous installer dans un endroit précis”, compare Alexis de Saint-Albin. Difficile pour le moment de dire si l’afflux de retraités français qu’a connu le Portugal sera du même ordre en Italie. On peut aussi imaginer que d’autres pays européens pourraient être tentés par de telles mesures. “Si la Grèce ou l’Espagne prenaient de telles initiatives fiscales, les retraités français pourraient également être intéressés”, prévoit-il.

https://www.capital.fr/votre-retraite/italie-nouvel-eldorado-fiscal-pour-les-retraites-francais-1325734

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.